Rechercher

Quelles opportunités offre la seconde main ?

Dernière mise à jour : 3 oct.

1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre sont émis chaque année dans le monde par le secteur du textile, soit davantage que les transports aériens et maritimes réunis. L’industrie de la mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde, juste après l’industrie pétrolière. Dans cette dynamique et au travers de cette prise de conscience, les habitudes de consommation des clients changent et les commerçants se rendent compte de la grande importance d’investir dans la seconde main.


Plus que jamais, les plateformes de revente en ligne et l’essor de la seconde main en boutique explosent pour bousculer les habitudes de consommation de la société entière. Si le sujet vous intéresse, c’est que vous êtes au bon endroit.


La seconde main au secours de la planète


En seulement quelques années, le secteur de la fast-fashion a suffisamment fait de dégâts et fait parler de lui. Les scandales éclatent mêlant une haine croissante envers les désastres écologiques et sociétaux causés par cette industrie.

Les scandales récents liés aux accusations de travail forcé par l’industrie textile auprès de la main d'œuvre ouïghoure font trembler les médias.


En parallèle, les prises de positions émergent et ceux qui peuvent révéler la vérité s’emparent de la parole. Les premiers documentaires voient le jour (The True Cost, Cinq Chiffres sur l’Industrie Textile…etc.) et mettent en lumière les désastres écologiques engendrés par cette industrie. Ils couvrent plusieurs problématiques :

  • produits de fast-fashion anti écologique dus aux colorants textiles chimiques qui polluent les eaux

  • obsolescence programmée et mauvaise qualité qui obligent à jeter son produit au bout de quelques utilisations

  • lassitude des consommateurs qui achètent des produits qu’ils abandonnent finalement au fond de leurs armoires

  • surcharge des pays du tiers monde qui reçoivent trop de vêtements des pays développés et qui deviennent rapidement des “poubelles du monde”

  • etc…


Sauver la planète devient une priorité pour les consommateurs qui sont prêts coûte que coûte à changer leurs manières de consommer. Et suivre cette tendance en tant que marque va permettre d’attirer son public tout en montrant l’importance que l’on accorde à ces sujets.


Les millennials : une génération au coeur de la seconde main

Vous cherchez des conseils de seconde main, vous êtes à la recherche des meilleures fripes du quartier ou souhaitez savoir comment publier vos articles sur les plateformes de revente?

Demandez à un millennial ! Ils maîtrisent le sujet de la seconde main sur le bout des doigts.

Car DIY (Do it yourself) et seconde main sont des tendances sociétales dominantes aujourd’hui. Les 3 dernières années ont marqué un tournant important dans le développement du marché de l’occasion. Les jeunes qui se retrouvent avec des petits budgets et qui font aussi face à une inflation constante post-covid se tournent plutôt vers le marché de l’occasion.

Si bien que les marques n’ont qu’un mouvement à faire : suivre le rythme des consommateurs qui recourent de plus en plus au marché de l’occasion pour réussir à attirer un public toujours plus important.

“En France, 7 personnes sur 10 achètent des vêtements d’occasion”

Ladepeche.fr


Conséquence : ces dernières années, la part du budget allouée à la mode s’est vue diminuer. Les clients sont de moins en moins intéressés par des événements de type “Black Friday” ou encore les soldes. Les marques ont bien su tirer leur épingle du jeu. De plus en plus enclenchent les choses pour intégrer la seconde main à leur stratégie et axer sur des actions qui soient plus éthiques écologiquement et socialement.


Les clients cherchent à faire des économies


Dans une enquête réalisée par 20minutes.fr, 81% des sondés estiment que la seconde main permet de réaliser entre 25 à 50% d’économies. Et depuis le début de la crise sanitaire, 47% affirment davantage recourir au marché de l’occasion.


Être un bon commerçant c’est aussi rester à l’affût des tendances de consommation pour pouvoir proposer à sa clientèle le service dont il a besoin. Et cela ne tourne pas uniquement autour du produit mais aussi autour de l’expérience en magasin. La situation est claire : de plus en plus de clients consomment de la seconde main. Pourquoi risquer de les perdre en les laissant filer vers les plateformes de revente ?


Au final, en intégrant la seconde main à son enseigne, tout le monde est gagnant : se tourner vers le marché de l’occasion en tant que consommateur permet de faire des économies considérables mais représente aussi un bel avantage pour les marques qui vont avoir plus d'opportunités commerciales.




La solution Freepry pour intégrer la seconde main à votre business


Augmentez votre chiffre d’affaires, faîtes revenir vos clients en magasin et participez activement à l’économie circulaire en intégrant la seconde main à votre activité.

Chez Freepry, notre principale volonté est de vous faciliter la vie en vous permettant l’intégration de la seconde main en boutique. Plusieurs manières de procéder :

  1. en intégrant un corner de seconde main en magasin

  2. en nous déléguant la reprise de vos produits d’occasion

Vous l’aurez compris : notre solution est totalement adaptable à vos besoins.


Notre logiciel intelligent permet aussi de vous décharger des tâches chronophages (gestion des stocks, argus, gestion des bons d’achat) pour vous permettre de vous concentrer sur votre cœur de métier.


Pour en savoir plus sur nos solutions et profiter d’une démo personnalisée de notre logiciel, prenez rendez-vous avec nos experts.

406 vues0 commentaire